À propos
La Corse est une personne

La Corse est une personne

Pour ce roman, j’ai attendu huit ans avant d’être certaine que j’aimais la Corse pleinement, suffisamment pour risquer les critiques de mes amis, mes voisins, mes concitoyens. Huit ans, avant d’être sûre que je pouvais tout aimer, le bon comme le mauvais de ce lieu...